JEROME'S BLOG

BACKSTAGE FILM COCOA BEANS - FREDERIC BLONDEEL

Le 1er Novembre 2018

RETOUR

LA BASE DU PROJET

Il fait partie du patrimoine belge au même titre que la bière et les frites, je veux bien sûr parler du chocolat. Quelle chance pour moi de pouvoir mélanger deux grandes passions que sont la vidéo et la gastronomie! Ce projet a pris du temps à ce mettre en place car je me suis d'abord beaucoup renseigné sur le sujet.

Je souhaitais mettre en avant un vrai artisan passionné par son métier et je suis tombé sur monsieur Blondeel (maître torréfacteur et chocolatier). Le but était pour moi de faire passer de l'émotion à travers un savoir faire et une authenticité le tout enrobé d'esthétisme visuel. Si vous n'avez pas encore regardé la vidéo, je vous invite à le faire en cliquant sur l'image ci-dessous.

COCOA BEANS - FREDERIC BLONDEEL

FROM BEAN TO BAR

En cherchant, je me suis rendu compte qu'en Belgique, les torréfacteurs se comptaient sur les doigts d'une main. La plupart des chocolats que l'on trouve dans le commerce sont torréfiés directement sur place (Costa Rica, Équateur, Madagascar...). C'est en bloc qu'il arrive et qu'il est fondu afin de réaliser des pralines ou des tablettes.

Par contre, les chocolats Blondeel sont fabriqués en Belgique de bout en bout en partant de la fève de cacao. Celles-ci sont sélectionnées de manière méticuleuse car chacune d'elles possède son propre arôme. Il n'y a pas de secret, la qualité de la matière première est un élément indispensable pour fabriquer un chocolat d’excellence. En ce qui concerne la torréfaction, c'est monsieur Blondeel qui s'en charge en personne avec régulièrement l'aide de son fils. Armé de ses clés et de son tablier, le mécanicien du chocolat goûte et affine avec minutie et ne laisse aucun détail au hasard. Il est dans une quête constante de saveurs rares et d’exceptions.

L'étape de torréfaction consiste à griller les fèves pour qu'elles développent tous leurs arômes. Elles seront ensuite broyées et se transformeront en une pâte épaisse. Vient ensuite le conchage où la masse de cacao va être affinée par brassage. C'est après cette étape que le chocolat va devenir plus digeste et va obtenir son onctuosité.

Le chocolat est prêt à être travaillé dans la partie chocolaterie. Là encore, chez Blondeel tout est réalisé sur place (ganache, praliné...). Ces saveurs ajoutées vont créer une diversité de goût et vont sublimer le chocolat.

Cette année, monsieur Blondeel a reçu le titre de "Chocolatier of the Year" décerné par Gault&Millau!

LE TOURNAGE

Pour le tournage de ce film, Monsieur Blondeel nous a ouvert la porte de son tout nouvel atelier à Bruxelles le temps d'une journée. Durant celle-ci, j'étais accompagné de Jérémie Douchy et Frédéric Legrand. Dès notre arrivée sur place, nous avons senti cette odeur d'amertume et tous ces sacs de cacao empilés, un vrai bonheur!

Démarrage des machines, la torréfaction peut alors commencer. La fève se transforme rapidement en masse de cacao et la machine à conchage nous est ouverte pour réaliser une prise de vue. Envoûtés, nous continuons dans la partie chocolaterie où le chocolat coule à flot et les moules se remplissent à vu d’œil. Le personnel s'applique sur les finitions en ajoutant des copeaux de pistaches, noix... Tout est une question de température dans le travail du chocolat c'est pour cela qu'il faut faire vite. Monsieur Blondeel quant à lui travaille ses ganaches et les façonne avec sa règle tel un maçon aplanissant sa dalle de béton. Nous terminons la journée par le tournage des plans  de la vitrine où Jérémie joue le rôle du client. Impossible de ne pas se laisser tenter devant cet or noir!

PARTAGER

Réalisateur - Jérôme Gobin

Opérateur Caméra - Jérémie Douchy

Assistant Caméra - Frédéric Legrand

Reportage Photo - Frédéric Legrand

 BACKSTAGE FILM

COCOA BEANS

All Rights Reserved @ AXE Muse Template

Designed By Muse Master